Appel à volontaires – Opération biomonitoring BPA/Phtalates imprégnés dans notre corps {j'y participe}

Publié le par nessa

chercheur_11.jpg

Le Réseau Environnement Santé, en partenariat avec la Mutualité Française Ile-de-France et la Mutuelle Familiale et grâce au soutien du Conseil Régional Ile-de-France, organise une étude expérimentale (biomonitoring) concernant le Bisphénol A et les phtalates.

Ce que souhaite montrer l’étude expérimentale : la quasi-totalité de la population est imprégnée par ces substances, mais contrairement à d’autres molécules et toxiques qui persistent dans l’organisme (Polluants Organiques Persistants, Mercure etc.), lorsque l’on arrête d’être exposé aux bisphénol A et aux phtalates, notre organisme les élimine très rapidement.

Cette étude permettra de déterminer si, en diminuant les principales sources de Bisphénol A et de Phtalates, notamment alimentaire, notre imprégnation diminue.

Je me suis inscrite et je vous invite à participer pour faire avancer la recherche.

Personnellement je suis curieuse de connaître le pourcentage de ces polluants dans mon corps, de voir s'ils décroissent après leur éviction dans ma vie quotidienne...

Les prélèvements pour le biomonitoring: c’est simple, anonyme, et sans douleur.

- simple: vous acceptez de venir à l’Institut Mutualiste Montsouris (42 bd Jourdan, 75014) pour effectuer un prélèvement d’urine, et vous y retournez 1 semaine +ou – 2 jours plus tard après avoir observé des consignes d’éviction des phtalates et Bisphénol A.

- anonyme : dès votre arrivée vous serez accueilli/e dans le parcours de prélèvement sous un code anonymisant; à votre demande seulement, nous pourrons relier ce code à votre identité. sans douleur : un simple prélèvement d’urine!

- sans douleur : un simple prélèvement d’urine!

Quand se dérouleront les prélèvements ?

Le prélèvement avant éviction aura lieu les 4, 5, ou 6 juin entre 16h et 19h30, et le prélèvement après éviction aura lieu les 11, 12 ou 13 juin entre 16h et 19h30 également.

Vous êtes intéressé(e)s ? il suffit de remplir le formulaire sur le site Réseau Environnement Santé que vous trouverez ici 

http://reseau-environnement-sante.fr/2013/05/01/actions-en-cours/appel-a-volontaires-operation-biomonitoring-bpaphtalates-en-ile-de-france/

loupe transparente

Où le trouve t-on Les Phtalates?

Dans le plastique Numéro  3 : Chlorure de polyvinyle V ou Vinyle ou PVC

Il est couramment utilisé dans la fabrication de jouets, des pellicules de plastique (films étirables en plastique), de contenants d’huile à cuisson et de détergent, de rideaux de douche 

sante-transparent.gifDégats sur la santé: Le PVC a été décrit comme étant un des matériaux de produit de consommation les plus dangereux jamais créés. Le chlorure de polyvinyle est souvent fabriqué avec des phtalates comme plastifiant : di(2-ethylhexyl, phtalate (DEHP) ou butyl benzyl phtalate (BBzP) lesquels sont reconnus comme des perturbateurs endocriniens qui mimiquent l’œstrogène. Les symptômes associés à l’intoxication aux phtalates vont de l’asthme au cancer en passant par des problèmes de foie, de rein, de rate, d’os et de développement en général. La migration des plastifiants est exacerbée lorsque l’aliment en contact avec le plastique est un corps gras. 

loupe transparente

Où le trouve t-on le BPA?

Le BPA n'est pas un plastique à proprement parlé mais il rentre dans la composition de certains plastiques, polymère, résines ...

On le trouve dans 

- dans les plastiques n° 3 voir çi-dessus

- dans les plastiques en polycarbonate (Numéro 7 other) 

Le polycarbonate est utilisé dans la composition de nombreux produits de consommation courante:

- récipients alimentaires, bouteille de ketchup, bombonne d'eau, bouteilles d'eau réutilisables, gourdes, gobelets, lunettes de soleil, CD, dans 90% des biberons pour bébé (réédition du 20/11/2011 : ce chiffre a changé heureusement ) les bouilloires et les cafetières électriques

- tickets de caisse (sauf portant la mention sans BPA) 

- dans certains polymères (résine d'obturation ou résine "composite" ) utilisés pour les soins dentaires

- dans certaines résines utilisées comme revêtement intérieur des boîtes de conserves et cannettes

- dans certains réseaux d’adduction d’eau potable, notamment dans les canalisations. 

sante-transparent.gifDégats sur la santé: Ce plastifiant peut causer des dommages génétiques aux jeunes enfants. Ce plastifiant a également été associé à une augmentation de fausses-couches chez les femmes. Ce qui est d’autant plus inquiétant est le fait que même une exposition à de très faibles doses de ce plastifiant peut causer des dommages chromosomiques aux ovaires d’une femme, une réduction de la production de sperme chez l’homme et l’apparition prématurée de la puberté chez les fillettes. 
 
En écrivant cet article j'ai appris que les phtalates pouvaient aussi causer un diabète de type 2, selon une étude suédoise récente de l'Université d'Uppsala, à lire:
 
 
Vous pouvez  aussi retrouver les sources de ces 2 polluants sur la note d'informations du Reseau
J'y ai vu les gélules des médicaments dans les sources de BPA et phtalates, cela m'intrigue et me semble inquiétant! Je ferais des recherches à ce sujet...
Note: le réseau cite les bouteilles d'eau minérale en plastique mais d'après mes recherches celles-çi (à part les bonbonnes d'eau en polycarbonate) sont en PET tout aussi  nocif à mon avis surtout si exposé à une source de chaleur ( trioxyde d'antimoine) voir ma page des toxiques.(je vais les contacter à ce sujet)
 
Un grand Merci à Ariane, l'une de mes lectrices qui m'a averti de cet appel à volontaires:
"bonjour, je regarde votre site depuis quelques temps et j'ai lu vos différentes rubriques sur le plastique et ses dangers. Avez-vous vu l'opération menée par réseau environnement santé qui recherche des volontaires pour tester notre teneur en polluant. cela n'a pas l'air contraignant (2 prélèvements d'urine ) et sera certainement constructif."
Pas mal de mes lecteurs et lectrices ont nettoyé leur maison de tous ces plastiques nocifs pour la santé et les ont jeter.
Maintenant il va falloir le faire de l'intérieur, dépolluer notre corps!
Je suis d'accord avec vous je vais très loin et cherche parfois la petite bête; on peut aussi se faire renverser au coin de la rue mais la lutte des toxiques c'est le fil de ce blog, alors normal que je vous en parle souvent, non ?
Je vous tiens au courant bien sûr de mon biomonitoring et de mes prochaines évictions du BPA et phtalates; je me demande bien ce que je vais pouvoir manger?  et boire! car pas d'osmoseur ni filtre chez moi...
phtalates.jpg
crédit image: Deligne

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Commenter cet article

viens 08/05/2013 12:16

Bonjour Nessa,
Qu'il est bon d'entendre et de lire ces rappels ; j'en ai parlé aussi, il y a fort longtemps, sur mon ancien blog.
A cause de tous ces matériiaux, nos petits garçons, ne seront plus "virils", c'est une chose déjà constatée, et à vraiment prendre en compte.
aujourd'hui, ciel bleu chez nous et autour de 20°
Bisous!

jill bill 08/05/2013 09:00

S'entourer d'un minimum de choses en plastique, pas si simple, nos vies en sont pleines... Merci nessa ! Bises