Les blogueurs ont-ils encore #Liberté de presse?

Publié le par nessa

Sur ces 4 articles un est un fake mais fait cogiter la blogueuse que je suis...

En effet, sur mon blog j'exprime mes avis positifs ou négatifs.

Toutes nos expériences ne sont pas roses et nous ne vivons pas au pays des Bisnounours...

Face à cette pression, quelques articles restent dans mes brouillons, je publie ou je publie pas ?

Un blog est avant tout un lieu de partage et un loisirs qui peut parfois être rénumérateur "cerise sur le sushi" comme j'ai lu aujourd'hui sur fb.

Le monde est assez stressant pour que nos mots deviennent des maux ... à méditer et réfléchir.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Commenter cet article

Louly 16/08/2014 16:02

Un petit coucou après une longue absence ! bises

nessa 16/08/2014 19:58

Bonjour Louly :) tu pourras nous dire ce que tu penses du débat "liberté de la presse pour nous blogueurs"?

tiot le chti 16/08/2014 11:25

salut
on ne peut pas dire ce qu'on veut sur le net et je fais attention
On s'aperçoit en fin de compte qu'on n'a pas tant de liberté que ça
bonne journée

Maman Breizhou et sa Poupette 16/08/2014 09:30

Et si on publie des articles indiquant toutes les vérités sur avoir un enfant (que c'est pas tous les jours que du bonheur) comme beaucoup de blogueuses font, seront-nous accusées si le taux de natalité baisse ?

nessa 16/08/2014 09:42

Bonjour, pour moi ces articles ont plutôt l'effet inverse avec la mode du selfie des ventres ronds des vidéos "coups de pied" du style de celle de Tipahine sur fb intitulée "mon ange qui s'agite au matin" https://www.facebook.com/photo.php?v=10203740309220879 énoooorme que de beaux souvenirs, les baby blues ou déprime "je suis une bad mother" ont toujours existés et c'est normal que l'on en parle ça permet au contraire aux mamans de moins déprimer et de se sentir moins seules dans cette situation...

Armelle 16/08/2014 08:29

J'ai déjà été censurée à deux reprises. La première par mon ancien employeur car j'avais parlé d'un article de presse où le nom de son entreprise pouvait apparaitre, j'ai bien dit pouvait et puis il s'agissait de l'inauguration de la fameuse grille royale à Versailles. Des milliers voir des millions de gens en ont parlé mais voilà, il avait peur que je dise autre chose.
L'autre par un livre que j'avais vertement critiqué. Son auteur a affirmé que mon billet allait faire chuter ses ventes.
Depuis je tourne mes doigts sur mon clavier 7 fois avant d'écrire...
Bises

Bernie 16/08/2014 07:00

Aujourd'hui, encore plus qu'hier, le recours à la justice est devenu monnaie courante.
C'est devenu un fait de société,
L'article juridique est pertinent et je partage l'avis final: restons calme, ne réagissons pas à chaud, peut-etre qu'après quelques jours nous relativiserons.

nessa 17/08/2014 00:10

la blogueuse va sûrement faire appel...dans l'histoire la mauvaise pub c'est pou le resto! elle a répondu ici au mag "les Gourmands" qui l'a interviewé: " Cette condamnation m’a totalement abasourdie et me laisse très perplexe. Rappelons que ce n’est pas l’article lui-même qui est condamné, mais uniquement le titre, et surtout… le référencement sur Google qui est un référencement naturel et que Google fait un peu ce qu’il veut (et d’ailleurs, la copie cache qui circule appartient à Google, pas à moi). ............................." suite sur http://lesgourmands2-0.com/2014/07/12/reponse-de-la-blogueuse-condamnee-suite-a-une-critique-sur-un-restaurant/

samar 16/08/2014 00:32

le fak j'espere qu c'est l'enfant de 7 ans rassure moi loll en tut cas la derniere fois avec mo n mari on a du attendre presque 30 min avant de se faire servir je voyais rouge mais finalement on a mange et gratuit pour se faire excuser loll
je vais lire les autres articles ca m'interesse !
bise

nessa 16/08/2014 20:02

Si tu as lu tu as sûrement deviné ;-) et tu as eu drôlement de la chance de manger gratos pour juste 30 minutes d'attente! j'ai vécu pire :-/ et la note en sus
Oui j'ai choisi des articles qui peuvent servir quoique toi tu es bien à l'abri derrière tes fourneaux :) enfin mes propos pourraient être mal interprétés de la part des ultra féministes qui a la dernière nouvelle militent pour le remboursement des tempax (et pourquoi pas de la moon cup?) biz