Printemps des AMAP Kesako

Publié le par mademoiselle-biotupp

AMAP  : le FAQ

*Qu'est ce qu'une AMAP ?  (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne ) une super  vidéo explicative : cliquez ici
*Où trouver une AMAP cliquez ici
AMAP d'île de France ici

Les Parisiens patientent parfois plus d’un an pour appartenir à une association qui leur délivrera un panier rempli de légumes de saison, produits localement, chaque semaine. Un retour à la terre et au goût, la possibilité aussi d’aider des producteurs dans leur démarche d’agriculture biologique.

* comment créer son AMAP. kit de création ici  plus d'infos ici

* les légumes et fruits d'une AMAP sont-ils bio ?
Pour les AMAP, la charte prévoit qu'ils doivent être issus d'une agriculture biologique.
Par contre, le label BIO ne s'obtient qu'après 5 ans de culture biologique, avec des prélèvements et des contrôles.
Donc les fruits et légumes des AMAP sont bio.
Exemple de la vie d'une AMAP : Forum AMAP
(il faut s'inscrire)

* Les légumes et fruit d'une AMAP sont-ils chers ?
le prix du panier est fixé a l'avance : entre 10 et 20 € souvent.
Les produits bio par l'intermédiaire des AMAP sont en général 15% moins chers que dans le commerce.....

* L'avantage des paniers
-ça  permet d'avoir des fruits et légumes de saisons, frais, produits dans des conditions saines et éthiques ( parfois oeufs, volaille, fromage... ) directement du producteur a prix intéressants : on  mange  varié et sain.

-ça permet de  découvrir et de cuisiner des légumes que l'on n'aurait jamais acheté!
  Les recettes qui accompagent  en général le panier sont très utiles pour aider à cette découverte.

-Parfois on peut choisir entre 2-3 tailles de panier (selon la taille de sa famille)

-ça permet au paysan d'avoir une garantie de revenu, un prix équitable de ses produits puisqu'il n'y a pas de marge pour les distributeurs et une indépendance vis à vis des coopératives ou des institutions et de maintenir une économie locale, véritablement équitable et écologique.

-
La plupart des gens qui participent à une AMAP apprécient la convivialité entre les membres et la richesse des contacts avec le paysan. En décidant à l'avance des semis, en suivant la croissance des végétaux, on participe pleinement au processus. Le principe solidaire permet de partager les joies (grosse récolte) comme les tracas (période de pluie) et les produits prennent alors une tout autre valeur.
De plus
on peut aussi échanger les trucs qu'on apprécie pas....

- dans certaines AMAP on s'engage aussi à assurer 2 fois par an la distribution de légumes et donner un coup de main à la ferme. Être actif permet entre autre de changer beaucoup notre approche de consommateurs. On devient des  consom'acteurs.

* les inconvénients
On  s'engage pendant 6 mois ou 1 an à prendre un panier hebdomadaire de produits
un jour fixe dans la semaine. ( il peut y avoir des changements/variantes dans chaque AMAP.)
Quand on part  en vacances, il faut  trouver quelqu'un pour récupérer son panier...
On peut se  retrouver avec les mêmes légumes d'une semaine à l'autre  (puisque de saison) mais on peut  les congeler .........

* Le mieux selon moi c'est de partager un panier avec des amis, familles, voisins afin de se relayer pour aller chercher le panier et ne rien perdre si l'on part en vacances :-)

 Alors convaincu ? on s'inscrit ?
N'hésitez pas à donner ici vos bonnes adresses
et nous livrer vos expériences
d'amapiens ou d'amapiennes ;-)

 

crédit image: http://l-union.cartridgeworld.fr/lamap-du-grand-jardin-devenez-consomacteur/

Partager cet article

Commenter cet article

chacha 04/08/2010 12:48



j'aime bien le principe des amap, perso ayant mon jardin je ne le fait pas mais pour ceux qui sont en ville je trouve cela bien. IL devrait y avoir aussi des jardins solidair dans les villes ou
les gens qui ont de faible moyen s'unissent pour cultiver leur légumes partager leur savoir un moyen de sortir un peu de la dépendance et pour les associations caritative de pouvoir continuer à
nourir les plus démunis



patrick 28/03/2009 09:50

tu as raisonsur monsento ou nelté ou ....
mais le jour que le bio sera tres rentable avec les sub de l europe les gros chef exploitation vont inverstir dedans avec de la main d oeuvre bas salaire ou caché les petits paysans n oront toujour pas leurs place dans cette societe vas soir le site de la confederation paysanne qui fait sa politique sur l agriculture paysanne

mademoiselle-biotupp 28/03/2009 12:18


  tout à fait d'accord ; c'est pour ça qu'il faut se battre pour un bio solidaire et local :0026: ; la confédération paysanne n'est pas du tout
anti-bio au contraire.....(cliquer sur l'image)merci à José Bovais at aux militants anti-OGM; voilà des gens qui ont du courage    :0070:


Patrick 28/03/2009 09:30

L'agriculture paysanne, son 1 er but est le social et la répartition des richesses; le bio est en second.
on peut faire du bio en détruisant le social et l'homme

mademoiselle-biotupp 28/03/2009 09:33


Bonjour Patrick c'est vrai mais je pense que Montesento n'est pas une solution non plus pour les paysans....

Ps: je me suis permis de rééditer ton commentaire ;-)